Barney Wilen

Saxophoniste légendaire de la période post-bop dans les années cinquante, Barney Wilen accompagne les plus grands jazzmen américains (Miles Davis, Kenny Dorham, Roy Haynes, Milt Jackson, Art Blakey...) alors qu’il n’a que 20 ans ! Au milieu des années soixante il adhère au free-jazz, et oriente sa musique vers la recherche, inventant les principes du free-jazz-rock. Toujours en phase, avec quelques années d’avance, avec l’actualité musicale, il n’est pas étonnant qu’au début des années soixante-dix, alors que le jazz retourne vers ses racines africaines, Barney Wilen rende un hommage à l’Afrique avec l’épopée "Moshi" (voir présentation du double-album), qui est l’un des premiers album de "world music". Après tant de prouesses et de trouvailles géniales, le saxophoniste disparaît un peu, revient comme producteur de groupe de rock et de musique brésilienne, puis, dans les années quatre-vingt renoue avec le jazz de type be-bop de sa jeunesse. Il meurt en 1996 d’une crise cardiaque à 59 ans.

Les Albums