Etienne Brunet

Etienne Brunet : égo-graphie
Né en 1954 à Paris. Enfance à Belleville puis à Nice ou il apprend la musique dans le chœur d’enfants de l’Opéra. Vers l’âge de 16 ans découvre avec enthousiasme le rock psychédélique et le free jazz. Abandonne très vite l’Ecole des Beaux Arts de Paris pour voyager et étudier le saxophone en autodidacte. Colle les affiches de Steve Lacy en 1978 en échange de cours particuliers (il enregistre « Tips » lors de son décès). Fonde le trio Axolotl en 1979 : « Abrasive », « Outmanoeuvre ». Joue à partir de 1896 des arrangements modernes du folklore roumain et bulgare : « Aller Simple (Paris) ». Forme le groupe Zig Rag Orchestra en 1989 : « Postcommunism Atmosphere », « La légende du Franc Rock & Roll ». Expérimente sans relâche : « Hexagonal Data Silence », « B/Free/Bifteck », « Improvisation» (en duo avec Fred Van Hove aux orgues de St-Germain-des-Près), « Les Epîtres Selon Synthétique », « White Light », « The New Phantom Band ». Collabore depuis 20 ans avec le poète Julien Blaine : « Bye Bye la Perf ». Ecrit depuis 2003 une chronique dans Jazz Magazine : « Petite Fleur Electronique ». Dernière parution : « Love Try » chez Saravah avec Thierry Negro et Erick Borelva.

Les Albums