la légende du franc rock’n’roll

la légende du franc rock’n’roll

Etienne Brunet

Ecouter/Télécharger

Etienne Brunet / la légende du franc rock’n’roll

12.00€ Ajouter au panier

Par Etienne Brunet
La lecture du magnifique livre de Amiri Baraka/Le Roi Jones "Le peuple du blues" m’a conduit dans un voyage poétique et musical à travers cette musique qui fut la grande émotion de mon adolescence. Avec l’aide de mes amis musiciens nous avons réalisé "La légende du franc rock and roll", une suite de douze pièces instrumentales, parlées et chantées, construite sur la musique de douze mesures. Cette suite d’environ cinquante-quatre minutes est dédiée à Louis Jourdan, le joyeux et probable inventeur du rock and roll. Cette suite s’entend du point de vue de différentes époques dans l’évolution du blues au rock et plus particulièrement dans sa période psychédélique. C’est l’éternelle histoire de l’amour heureux et de l’amour impossible. Schizo-frime. Anciens francs rock and roll ou monnaie européenne. "La légende du franc rock and roll" mesure franchement la distance parcourue par la musique des chants de travail des anciens esclaves venant d’Afrique jusqu’au blues et rythm and blues noir américain. Et ensuite la distance du rock and roll blanc, copie boiteuse ou mythique, mais musique de révolte, jusqu’à une musique de synthèse affirmant la victoire marchande et définitive des Yankees sur le monde. Telles sont les pitreries désabusées de l’arrière-arrière-arrière petit fils d’un petit blanc contemporain des esclavagistes. Parano-yes. Fleurs carnivores du pouvoir, pouvoir des fleurs poussées aux terreurs de la vérité. Fleurs sauvages des souvenirs déchus. J’aime mes ennuis d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Dans le cercle du jazz français certains autres, ou bien les mêmes, dans l’ombre s’arrangent pour que l’anonymat continue. De concert avec d’obscurs chargés de mission et en liaison avec des analphabètes à plume ils jasent contre la liberté en musique. Le pouvoir des fleurs me lessive le cerveau grâce à l’autoroute de la paranoïa, le maître mot. Paranoïa, la clef électronique du songe codé. Cliquez rock psychédélique, croquez new thing, claquez free jazz. Vous êtes sur l’autoroute de la formation qui balance sur le réseau inter Bru-net.

Crédits

Etienne Brunet: sax alto et soprano, harmonica, sanza
Zig Rag Orchestra: Erick Borelva (batterie), Christophe Minck (basse électrique), Paul Rogers (contrebasse), Benjamin Ritter (voix et guitare électrique), Laurent Saïet (guitare électrique et acoustique, sitar électrique)
Suite en douze pièces dédiée à Louis Jordan pour plusieurs musiciens et récitant
Poésie sonore avec musique dan l’esprit du blues ancien plus quelques improvisations et sonorités modernes
Paroles et musiques: Etienne Brunet (sauf Bonus Track "Tokata kapitale" musique de Benjamin Ritter)
Enregistré et mixé entre novembre 95 et février 96 par Patrick Muller au Studio La Rotonde, Châtenay-Malabry
Production exécutive: Benjamin Barouh
Production artistique: Etienne Brunet
Design graphique: Phong Luong Dien
Photo couverture: Ludovic Carème
Photos aéroport: Patricia Rodriguez
Mastering: Jean-Pierre Chalbos