en revenant du bal

en revenant du bal

Gérard Pierron

Ecouter/Télécharger

Gérard Pierron / en revenant du bal

12.00€ Ajouter au panier

Qui se soucie encore de Gaston Couté, poète bauceron mort au début du siècle ? Gérard Pierron bien évidemment. Le voici patoisant à nouveau les vers libres du chansonnier. Pour conter fleurette, Pierron y cueille gourmand les épines et le velours, d’une voix guillerette qui vire pathétique pour secouer les colères de ce bas monde que Couté asticote avec une élégance assassine. Le poète clame mais jamais ne déclame. Le tourangeau adopte cette même ligne claire pour fêter la Toinon, la chandeleur et le petit porcher au destin funeste de futur charretier-maître. D’autres chansons sont à reprendre en choeur : "Petit poucet", "Les mangeux d’terre" : "Y’avait dans l’temps – Un biau grand chemin – Chemineau, chemineau, chemine...". C’est beau, c’est tout simple et ça vous picote au-dessus des bras. Rare, très rare (in La Nouvelle République du centre-ouest, 1997).

Crédits

Musiciens:
Eddy schaff: accordéon (11,12,13), piano (3,8,10)
Francis Jauvain: accordéon (1,2,3,5,6,8,9), accordina (12,13)
François Pierron: contrebasse (1,2,4,6), saxophones alto et ténor
Jean-Philippe viret: contrebasse (2,3,4,6,7,8,9,10,11,13)
Pierrick Hardy: guitare, clarinette
Maïa, Pierre, Anne, Widad, Orchestre: choeurs
Jacques Dompierre: prise de son, mixage (Studio Bocage, Vendée)
Gérard Prudhomme: prise de son (5)
Olivier Grall-Jacques Dompierre: prise de son (13)
Glossaire des mots patoisants employés par Gaston Couté: Edition "Le vent du ch’min", éditeur 5 tomes + 1 glossaire établi par M. Fleureau, "Les mangeux d’terre" Christian Pirot éditeur édition établie par Gérard Pierron
Musiques: Gérard Pierron
Poèmes: Gaston Couté
Arrangements: Pierrick Hardy (1,2,5,6,7,8,9), Francis Jauvain (4,6,8,9), Eddy Schaff (10,11,12), Orchestre (3,13), Jean-Philippe Viret (7)
Peintures: René-Claude Girault
Photos: Christian Berjon, Yves Lecordier