La cave saravah (compilation)

« La cave saravah »(vol.1)
une compilation d’œuvres rares et inédites (1966-1980)
par Love Poulbot
24 titres / 79 min.

Historiquement, Saravah est le premier label généraliste, au sens large, en France. L’objectif de son créateur, en 1966, se limitait à l’édition, mais Pierre Barouh, favorisé par les revenus de ses droits d’auteurs, se lança très vite dans la production. En 40 ans d’activité, avec des interruptions et des faillites, son catalogue compte 200 albums, dont la moitié furent produits entre 1967 et 1977! Un bon tiers des références des années soixante-dix n’a pas été réédité, au passage du format vinyle au CD! Par manque de moyen d’une part, mais surtout en raison du penchant de Pierre Barouh pour les signatures nouvelles et son oubli volontaire du passé. La collection «La cave saravah », lancée pour le 40e anniversaire avec cette sélection représentative de la personnalité du label, est destinée à la remise en circulation du fond discographique prisonnier de la… cave saravah.
La réalisation du premier volume, limité aux années soixante-dix, a été confié aux oreilles fraîches de Henri Landré alias Love Poulbot, programmateur de la radio nantaise Jet FM, réputée pour son éclectisme et sa ligne artistique. On y trouvera les parfums d’une nuit blanche de 1965 à Rio durant laquelle Pierre Barouh et Baden Powell enregistrèrent leurs premiers sambas en version française, les instrumentaux généreux de Francis Lai, le légendaire bluesman Champion Jack Dupree, mais aussi les cuivres sulfureux de l’Art Ensemble of Chicago s’associant aux artistes de passages, un inédit de Jack Higelin au meilleur de sa forme, un foisonnement d’expérimentations poétiques et de métissages avec Areski, Brigitte Fontaine, Michel Roques, Daniel Vallancien, Jean-Charles Capon, Jean-Philippe Goude, Catharsis, Pierre Akendengue,…, et l’éclat de Nicole Croisille à l’apogée de sa collaboration avec Pierre Barouh et Francis Lai. Nous vous proposons une aventure esthétique, une plongée dans une époque où la musique, poussée par un vent de liberté, devenait mondiale, l’amorce fertile d’un projet en perpétuelle construction.

sortie : 20 mars 2006 (distribution Socadisc)


Les Albums