cris du coeur

12,00

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Second album de cette ancienne institutrice d’école maternelle, devenue désormais, sans trop savoir encore ni pourquoi ni comment, la chanteuse exceptionnelle qui nous touche aujourd’hui au plus profond de nos émotions. Sans doute parce qu’elle donne vie aux auteurs du passé et du présent qui depuis des siècles dressent un tableau de la société française.

Crédits

Musiciens: 
Hervé Legeay: guitare 
Frédéric Loizeau: guitare 
Benoist Nicolas: contrebasse 
Guy Guermeur: piano 
Lucie Rouillier: accordéon 
Jacques Dompierre: batterie 
Jim Cuomo: clarinette & saxophone 
Alain Bouchet: trompette 
Julien Mercier: batterie 
Olivier Angebeault: cuivres 
Tony Sechet: basse 
Christophe Bouin: guitare 
Stéphane Bouin: guitare 
Invités sur “La T.S.F.” : Aneta Vallejo (piano), Luis Pradenas (charango, mandoline), Christophe Defays (contrebasse) 
Arrangements: Guy Guermeur (3,4,5,6,8), Hervé Legeay (2,9,10,11,12,13), Ramsès (1,7), Aneta Valljo et Luis Pradinas (14) 
Direction artistique: Hervé Legeay 
Production et réalisation artistique: Pierre Barouh pour Editions Saravah 1998 
Enregistrement: Jacques Dompierre au Studio Bocage (Le Boupère) sauf (14) au Studio Chauve Souris 
Mixage: Jacques Dompierre au Studio Bocage (Le Boupère) 
Photos: Robert Doisneau (couverture) & Christine Ferreira (Dos de couverture)

Presse

Jean-Pierre Nicol dans Rétroviseur Magazine (hiver 2000) 
A bien des égards, Françoise Kucheida est une femme et une interprète remarquable. (…) Le second opus de notre flamboyante nordiste se place d’emblée sous le signe de la fratrie et du swing manouche. Il en exhale en effet des effluves de Django ou des accents de Crolla. (…) Le répertoire se partage entre reprises de bon goût et de haut niveau (Mac Orlan, Trenet, Souchon) et créations d’auteurs du cru ou du clan (Leprest, Barouh, Barrois). 
C.M. S. dans La vie (5 novembre 1998) 
Françoise Kucheida chante les beaux auteurs. Sur des rythmes de bastringue, elle y dit le Nord, les amours mortes, les vies perdues, d’une voix claire. Si touchante. 
Jean-Gérard Cailleaux dans La Voix du Nord (25 décembre 1998) 
Son deuxième album est un petit chef d’oeuvre. Françoise est devenue une parfaite interprète. 
Yannick Delneste dans Chorus (hiver 1999) 
Ce nouvel album au symbolique tournesol de pochette (signé Robert Doisneau) confirme de belle façon, une douzaine de musiciens à la clé.

Informations complémentaires

Poids 0.1 kg

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “cris du coeur”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…