comme à la radio

comme à la radio

Brigitte Fontaine

Ecouter/Télécharger

Brigitte Fontaine / comme à la radio

12.00€ Ajouter au panier

1970, on ne parlait pas encore de world music. Album mythique d’un poète contemporain, Brigitte Fontaine, avec Areski Belkacem, Jacques Higelin, Jean-Charles Capon et l’Art Ensemble of Chicago, groupe de free-jazz à la pointe de la musique progressiste.

Crédits

Musiciens:
Areski: percussions
Jacques Higelin: guitare
Joseph Jarman: hautbois, sopranino
Malachi Favors: basse
Roscoe Mitchel: flûte
Lester Bowie: trompette
Léo Smith: trompette
Kakino de Paz: cithare
Albert Guez: luth
Jean-Charles Capon: violoncelle
J.F. Jenny-clark
L’Art Ensemble of Chicago
Prise de son: Daniel Vallancien, Studio Saravah 1969
Remasterisation: 1992
Deux inédits: “Le noir c’est mieux choisi” & “Le goudron”
Photos: Ned Burgess

Presse

L.H. dans Repères (Strasbourg - 17 janvier 1996)
Le chef d’oeuvre de l’excentrique Fontaine reste "Comme à la radio" sorti en 1970. (...) Avec sa voix ingénue, elle interprète des textes étranges, amusants ou tragiques, sur fond de sombres percussions ou d’instruments à vent discordants. (...) Une atmosphère quelquefois orientale, faite de liberté et d’intelligence rare. L’un des rares disques avant-gardistes français qu’il faut posséder absolument.
F.M. dans Le Monde (11 février 1995)
Ce n’est pas un disque, c’est un légende. Le premier titre "Comme à la radio" est un miracle musical. C’est un mélange de récitatif et de chant, un texte en dents de scie, en avance sur tout ce qu’on l’on a entendu depuis. C’est une improvisation très contrôlée, très spontanée, avec l’Art Ensemble of Chicago, l’un des groupes les libres de l’histoire de la musique. (...) Il y a dans cette oeuvre de Brigitte Fontaine (voix acide et joyeuse) plus de musique et plus de poésie que tout ce qu’on entend à la radio.
Gil Chauveau dans la Revue du spectacle (mai 1996)
Sans doute la meilleure galette du duo infernal. Avec encore une fois la présence de l’Art Ensemble of Chicago. Deux titres jaillissent de cet album comme deux folies de cette "époque épique" : "Comme à la radio" qui reste d’un cruelle actualité et la très belle "Lettre à monsieur le chef de gare de la tour Carol" chantée superbement par Brigitte Fontaine.