Ovalie

Ovalie

Pierre Barouh

Ecouter/Télécharger

Pierre Barouh / Ovalie

5.00€ Ajouter au panier

Depuis ma prime adolescence, le sport et la chanson, la chanson et le sport ont nourri ma vie et mon parcours. Synchronisme parfait : approche de ma quinzième année, Levallois-Perret, à L’Eden : « Le p’tit ciné d’en bas de chez moi- Les visiteurs du soir » découverte de Jacques Prévert, passion immédiate, premiers écrits… La même année, vacances à Saint Brévin les pins, le volley-ball, à priori distraction estivale et je me retrouve à Azur Sport, La garenne Colombes (à quelques pas de mon repère levalloisiens) où après quelques saisons habillées de chansons, de voyages, de rencontres, de la découverte du Jazz, je me retrouverai capitaine de l’équipe junior et sélectionné en équipe de France B avec pour partenaire Jean Becker qui (rivières souterraines) offrit à notre capitaine, Michel Constantin, son parcours d’acteur… Grande vertu du « Volley » : au-delà des complices du club, les tournois de plage* qui de St Brévin à Juan les pins ou Copacabana m’incitent à penser que je me suis fait plus d’amis autour d’un ballon que d’une guitare. Le lien sport-chanson fut constant : 55, service militaire, guerre d’Algérie (aie !). Je me retrouve (Volley toujours) au BA117, place Balard. 27 mois de vacances, champion de France interarmes, libre tous les soirs de traîner à St germain des prés, Montmartre, de découvrir Maurice Vander, Barney Willem de murmurer mes premières chansons « Chez Pomme » rue Lepic où Pierre Rey et Jacques Chancel, alors journalistes à Paris Presse l’intransigeant venaient m’écouter. C’est ainsi que, après ces vacances offertes par l’état je me suis retrouvé, via la chanson, journaliste sportif dans ce quotidien aujourd’hui disparu. C’est donc naturellement que j’ai confondu ces deux passions en écrivant avec des complices musiciens des chansons évoquant le sport : avec Francis Lai « 13 jours en France » Film de Claude Lelouch sur les jeux Olympiques de Grenoble et « Que viva Villas »,avec Jean-Pierre Auffredo « Le tennis » avec Anita Vallejo « Tonio » enfin, provoqué par l’ami Jean Cormier, avec Jean-Pierre Mas* « Ovalie ». Le Rugby ?... fut l’objet d’une découverte plus tardive car lors de mon adolescence à Levallois, il n’était alors pas évoqué. Les vertus exceptionnelles de ce jeu m’incitèrent, pour être fidèle à la passion provoquée, à jouer une saison en « Réserve de Plaisir », cité proche de Neauphle où j’habitais alors.

 

*Les tournois de plage se jouaient alors en 3-3.

*Jean-Pierre Mas, grand complice originaire de Perpignan, passionné de Rugby.

Crédits

Nous disposons (et offrons) quatre versions de « Ovalie » :

1- « La mal coiffée » groupe de six jeunes femmes (Polyphonies Occitanes) chantant en Occitan et Français.

2-  Pierre Doshpital et John Taylor.

3- La chorale des jeunes élèves du Lycée de Marcoussis.

4- Une version ballade personnelle piano-voix avec Jean-Pierre Mas Pierre Barouh

(P)&(C) 2006 Ediitons Saravah

SHL :6129